publicité

Respect des données personnelles sur iOS : Google, Facebook, même combat ?


Sécurité : Facebook a contourné les règles en vigueur sur l’App Store pour publier plusieurs applications analysant le comportement des utilisateurs. Et l'on apprend que Google aurait employé une méthode similaire.

C’est la loi des séries : mardi, TechCrunch révélait que Facebook avait contourné les règles en vigueur sur l’App Store d’Apple. Facebook proposait de rétribuer des utilisateurs pour espionner leurs données de navigation, une utilisation interdite par l’App Store, mais que Facebook avait mise en place en exploitant un dispositif techniquement réservé aux applications d’entreprise.

 

L'application Screenwise Meter, aujourd'hui retirée de l'App Store, est toujours disponible en version Android

Le lendemain de ces révélations, TechCrunch remet le couvert et explique que Google avait recours à une méthode similaire dans une de ses applications. Google proposait en effet une application appelée Screenwise meter dont les fonctionnalités ressemblent étrangement aux applications de Facebook.

Disponible depuis 2012, celle-ci visait à collecter les données de navigation de l’utilisateur en l’échange de paiement en carte cadeau. Pour ce faire, l’utilisateur doit accepter l’installation d’un certificat d’entreprise émis par Google et qui permet à la société d’accéder aux données de navigation de l’utilisateur et à son comportement en ligne. Le fonctionnement de Screenwise meter s’apparente à celui d’un tunnel VPN similaire à Onavo, l’application de Facebook bannie de l’Apple Store en 2018.

Ces données sont ensuite utilisées par Google afin d’alimenter son effort de recherche et de développement sur ses produits. Et elles sont loin d’être négligeables pour ce type d’entreprise : c’est notamment grâce à ce type de tracking que Facebook a pu se rendre compte de la popularité de Whatsapp et a pu prendre la décision de racheter la société.

Des données qui valent de l’or

L’application de Google semble donc fonctionner sur le même principe. Si on peut s’interroger sur l’éthique de la méthode, qui consiste à payer les utilisateurs en carte cadeau pour espionner leurs données personnelles, la méthode utilisée pour proposer ces applications sur iOS est une violation des CGU de l’App Store. Screenwise Meter a ainsi recours à un certificat entreprise, une fonctionnalité proposée par Apple pour les sociétés qui souhaitent développer et tester des applications en interne. Ces applications ne sont pas soumises aux mêmes contrôles que ceux mis en place sur l’App Store, mais Apple précise que cette fonctionnalité ne doit pas être utilisée pour distribuer les applications à destination du grand public. 

Hier, Apple a annoncé qu’il révoquait purement et simplement le certificat d’entreprise accordé à Facebook suite aux révélations de TechCrunch. Cela a eu pour effet de bloquer immédiatement le fonctionnement de l’ensemble des versions iOS des applications utilisées en interne par Facebook, qui utilisaient ce certificat pour fonctionner.

Google a de son côté annoncé auprès de TechCrunch que l’application Screenwise Meter « n’aurait jamais dû utiliser ce type de certificat » et qu’elle allait être retirée. Une réaction rapide qui permettra peut être de s’éviter les déboires de Facebook. Sur le sujet de l’application Screenwise Meter, Apple n’a pas encore communiqué.

A lire aussi :

Apple et Facebook : à couteaux tirés sur la question des données

Facebook aurait collecté les données personnelles de plusieurs utilisateurs d’iOS via une application baptisée Facebook...

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

1 réponse
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
publicité