publicité

YouTube en guerre contre les "conspis"


Société : Les conspis pullulent sur YouTube, ce qui inquiète Google et Sundar Pichaï, qui y voit un risque de pourrissement de la plateforme. L'heure serait-elle venue pour YouTube de prendre conscience de sa responsabilité d'éditeur ?

Qu'en pensent les dirigeants, co-fondateurs, investisseurs des GAFA ? Quel est leur regard sur les monstres qu'ils ont créé ?

Philanthropes, visionnaires, ils sont les garants de notre bien-être, et leurs applications nous sont aujourd'hui indispensables. Elles permettent l'hyper-communication, l'accès à tout produit depuis à peu près n'importe où, la libre circulation de l'information, et bien plus... Leurs entreprises ont aussi détruit moult valeur, asservis moult travailleurs, permis la manipulation à grande échelle, influencé des votes...

Mais, ma bonne Dame, « que voulez-vous, on ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs ! »... et puis « au fond, tout ça a quand même permis de défendre des causes justes ! »... ou autres « mes enfants n'ont jamais été aussi intéressés par l'actualité ! »... louant cette « fenêtre sur le monde incroyablement plus riche que la télévision ! »

Millionnaires sinon plus, sans désormais aucune problématique de financement d'une confortable existence sur plusieurs générations, ils contemplent leur oeuvre.

Et se disent, peut-être, dans un éclair de lucidité que le dark-side inévitable de leurs services est en train de phagocyter le magnifique progrès technologique qu'ils ont pu apporter.

Peut-être... Ou peut-être pas. Après-tout, pourquoi se ronger l'esprit avec ces considérations philosophiques quand on peut vivre sous le soleil californien, dans une belle maison de plusieurs centaines de mètres carrés, avec tout le confort, l'amusement nécessaire, et une bonne reserve de nourriture bio ?

Sundar Pichaï, le CEO de Google, a beau en effet être milliardaire et végétarien, il n'en est pas moins mal à l'aise, quand il s'agit d'aborder le sujets des "conspis", un phénomène massif désignant ces très nombreux utilisateurs de YouTube qui se gargarisent de théories du complot en tout genre à longueur de vidéos.

Car sur YouTube, on peut apprendre - démonstration et millions de vues à l'appui - que les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par le gouvernement américain, que la terre est plate, qu'aucun homme n'a d'ailleurs été sur la Lune, mais que les extra-terrestres sont parmi nous et nous contrôlent, ou encore qu'Emmanuel Macron est en fait l'antéchrist. Hmmm, à moins que ce soit un extra-terrestre justement ? #ohwait

En 2018 aux Etats-Unis, deux évènements ont fait grand bruit sur YouTube.
En premier lieu, une théorie du complot visant à prouver qu'un survivant de la fusillade de Parkland (17 morts dans une école en Floride) était en fait un acteur. Une vidéo, soutenant cette théorie, mise en avant auprès de centaines de milliers d'utilisateurs par l'algorithme de recommandation de YouTube a été vue des millions de fois, choquant et divisant l'opinion américaine.

Encore plus préoccupant, les différents scandales qui, en 2018, ont entouré YouTube Kids, la version pour enfants de YouTube, censée les préserver de toute vidéo qui pourrait être inappropriée à leur âge. En réalité, YouTube Kids renferme des milliers de vidéos dérangeantes voire glauques,  diffuse des vidéos faisant l'apologie des jeux d'argent,  véhicule de nombreuses théories conspirationistes (chemtrails, domination des reptiliens, non-atterissage sur la lune, terre plate, etc), et a même présenté une vidéo de Jean-Marie Le Pen "flatulant" pendant une minute de silence consacrée aux victimes du nazisme.

Près d'un français sur dix pense que la terre est plate

Vous croyez le phénomène "très américain" ? Détrompez-vous. Selon une récente étude (janvier 2018), menée par l'IFOP pour la Fondation Jean Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch, 79% des Français croient à au moins une théorie complotiste.

55% des personnes interrogées adhèrent à l’idée selon laquelle « Le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins ». 54% pense que la CIA est impliquée dans l’assassinat du président américain Kennedy.

24% pensent qu’un projet « Nouvel Ordre Mondial » cherchant à mettre en place une dictature oligarchique planétaire existe, 16% pensent que les Américains ne sont jamais allés sur la lune et 9% que la Terre est plate.

Un début de prise de conscience par Google

Dans un récent post sur son blog officiel, la firme dirigée par Sundar Pichaï dit vouloir commencer  à prendre tout cela en considération (« taking a closer look at how we can reduce the spread of content that comes close to—but doesn't quite cross the line of — violating our Community Guidelines »), tout en soutenant qu'un très petit nombre de vidéos sont concernées.

YouTube annonce réduire la mise en avant et la recommandations de vidéos complotistes ou de désinformation (« we’ll begin reducing recommendations of borderline content and content that could misinform users in harmful ways—such as videos promoting a phony miracle cure for a serious illness, claiming the earth is flat, or making blatantly false claims about historic events like 9/11 »).

La firme de Sundar Pichaï insiste bien sur le fait qu'il s'agira d'un ajustement des recommandations de vidéo à voir suggérées aux utilisateurs et non une modération des contenus, la plateforme voulant continuer de garantir une liberté d'expression à quiconque. La mise en oeuvre s'appuiera d'après Google à la fois sur de l'intelligence artificielle et des éditeurs humains.

Mais est-ce que ces mesures seront suffisantes ? Rien n'est moins sûr, surtout à la lumière de la lecture de cette excellente étude menée par Buzzfeed News. En substance, on y apprend que le moteur de recommandations de YouTube est bien plus basé sur le développement de l'engagement des utilisateurs que sur la propagation des contenus orientés. Sauf que mis entre de mauvaises mains...

Suivez moi sur Twitter :

A lire aussi :

Facebook : le marketing idéologique doit être encadré rapidement en France

Bombe à retardement pour la démocratie. Il est urgent que Facebook trouve des outils efficaces pour encadrer le marketing...

Benoit Darcy

A propos de Benoit Darcy

Ex-journaliste, aujourd’hui eMarketer & Bizdev dans le secteur de l’entertainment. Un goût prononcé pour l'entrepreneuriat, le design produit, l'innovation, les startups, et... San Francisco. Suivez-moi sur twitter.com/zdar ou facebook.com/benoitdarcy

Articles relatifs

Contenus sponsorisés

Contenus partenaires

Réagissez à l'article

5 réponses
Connectez vous ou Enregistrez-vous pour rejoindre la discussion
    
  • Perso je suis bien plus inquiet de la censure grandissante que des délires de quelques tarés sur la terre qui serait plate.
  • 
  • @franp

    +1 - laissons aux fous leurs délires. Quand on voit la censure médiatique ubuesque sur l'UPR en France, depuis 11 ans, les véritables dangers pour nos démocraties, ce sont tous ces partis historiques siégeant à l'assemblée nationale, payés depuis 1992 pour trahir les français et refuser toute remise en cause de l'UE, de l'euro et de l'OTAN, et envoyant encore leurs chiens de garde se défouler les samedis.
  • 
  • Pour moi ce n'est qu'une excuse. Les platistes on s'en fout. Si des gens ont envie de croire que la terre est plate, c'est leur probleme. Non, le vrai probleme c'est qu'on a réussi à transformer la plupart des démocraties en démocratie avec un seul partie politique. Car qu'on le veuille ou non, il n'y avait qu'un seul candidat accepté par le systeme en France : Macron. Tous les autres ont été soit classé extrême, soit malhonnête ou tout simplement ignoré. Cette lutte contre les "conspis", c'est juste un cheval de troie pour bloquer un peu plus encore les avis divergents. Toute cette clique cherche juste à mettre tout le monde dans le meme panier.
  • 
  • Ce qui m'agace quand on perle du sujet c'est qu'on met dans le même panier les tenants de la terre place et les ufologues, il n'y a aucun intérêt autre que le recherche de discrédit de masse.

    La censure en est le stade suivant. Il y a quelques siècles on aurait alors interdit les articles sur le vol d'un plus lourd que l'air ou la présence d'eau sur Mars ou la Lune...

    Oui le 9/11 traine derrière lui d'encombrantes zones d'ombres avec des questions sans réponses, oui les OVNIs existent et tous les scientifiques savent que l'espace aérien est traversé par des aéronefs d'une technologie inégalée par notre connaissance.

    Etre curieux aujourd'hui est un gage de santé mentale.
  • 
  • S'il était possible de différencier le vrai du faux, ce serait déjà pas si mal...
    Mais... On ne le peut pas!

    S'il était possible de différencier les théories fondées de celles qui sont loufoques, ce serait bien...
    Mais Champollion n'aurait pas trouvé Troie!

    La désinformation c'est d'affirmer un mensonge comme étant la vérité...
    C'est aussi de noyer la vérité dans un océan de balivernes!
publicité